Publicité
Sciences

Un fossile dénisovien de 160 000 ans trouvé à 3200 m d’altitude

02-05-2019

Reconstitution d’une mâchoire de plus de 160 000 ans, trouvée dans une grotte tibétaine. Image: Jean-Jacques Hublin / MPI-EVA / Leipzig

L’analyse d’une mâchoire révèle que les Dénisoviens avaient colonisé les plateaux tibétains il y a… 160 000 ans!

On ne connaissait rien d’eux, si ce n’est qu’ils avaient occupé une grotte de Sibérie il y a 50 à 90 000 ans. Les Dénisoviens, espèce humaine cousine de Neandertal, n’ont été découverts qu’en 2010 après l’analyse de l’ADN retrouvé dans une phalange isolée, dans la grotte de Denisova.

Mais voilà qu’une étude publiée dans la revue Nature confirme la présence de ces humains à plus de 3000 mètres d’altitude, au Tibet, il y a 160 000 ans! C’est l’analyse d’une mâchoire, trouvée en fait dans les années 1980 par un moine bouddhiste, qui a permis d’arriver à cette conclusion.

En analysant les protéines (le collagène) conservées dans les dents, l’équipe internationale menée par des chercheurs chinois a déduit que la mâchoire appartenait à un Dénisovien, le premier spécimen trouvé hors de la grotte de Denisova.

La mâchoire était celle d’un adolescent, comme en attestent certaines molaires en train de pousser et figées dans cette position.

« Nos résultats indiquent que ces hominines archaïques occupaient les plateaux tibétains au cours du Pléistocène moyen (NDLR, entre −781 000 et −126 000 ans) et étaient adaptés à l’environnement pauvre en oxygène des hautes altitudes bien avant l’arrivée dans la région des Homo sapiens », résument les auteurs.

L’étude est d’autant plus intéressante que l’on sait, grâce aux analyses génomiques, que les Dénisoviens ont légué certains de leurs gènes aux populations asiatiques actuelles. Les Tibétains actuels, notamment, auraient hérité d’un variant génétique dénisovien favorisant l’adaptation à la vie en altitude.

En 2018, la découverte d’un hybride mi-dénisovien, mi-néandertalien, avait levé le voile sur l’existence d’interactions entre les différentes espèces humaines de l’époque.

Publicité

À lire aussi

Sciences

Un circuit pour découvrir le golfe

Pour prendre le large, empruntez ce circuit qui vous mènera de Rivière-du-Loup à La Romaine.
Québec Science 20-07-2016
Les 10 découvertes de 2016

Découverte de l’année 2016: et le gagnant est…

Le Pr Sylvain Martel et son équipe du Laboratoire de nanorobotique de Polytechnique Montréal reçoivent le Prix du public Québec Science Découverte de l’année 2016.
Québec Science 02-03-2017
Sciences

Détecter la matière noire: un éventail de méthodes

Ne sachant pas à quoi ressemble leur proie, les physiciens ont imaginé un éventail de méthodes pour tenter d’apercevoir la matière noire.
Marine Corniou 19-01-2018