Publicité
Société

Dis-moi comment tu marches, je te dirai qui tu es

14-09-2016

La meilleure façon de marcher, c’est de mettre un pied devant l’autre, et de recommencer, dit la comptine. Mais chacun y ajoute sa touche personnelle, révélant au passage sa personnalité, selon une étude publiée dans le Journal of Nonverbal Behaviour. 

Des chercheurs en psychologie de l’université de Portsmouth, au Royaume-Uni, ont comparé la façon de marcher de 29 personnes à leurs résultats à des tests de personnalité. Ils ont découvert que les participants qui exagéraient les mouvements du haut et du bas du corps en marchant à une vitesse normale sur un tapis roulant étaient les personnes les plus agressives.

« En marchant, le corps effectue naturellement une légère rotation; quand un individu avance le pied gauche, le côté gauche du bassin se porte vers l’arrière avec la jambe, tout comme l’épaule gauche, tandis que l’épaule droite se porte vers l’avant pour maintenir l’équilibre, explique Liam Satchell, qui a dirigé l’étude. C’est cette rotation qui est exagérée dans la démarche agressive. »

Les sympathiques, les consciencieux et les extravertis ont également chacun leur façon de bouger.

Selon le chercheur, le lien établi entre la démarche et le niveau d’agressivité d’un individu pourrait faciliter la prévention du crime.

« Si les observateurs des systèmes de vidéosurveillance pouvaient être formés pour reconnaître la démarche agressive, leur habileté à identifier les menaces potentielles pourrait être améliorée. »

Et pour les curieux qui se demandent à quoi peut bien ressembler la démarche d’une personne au tempérament agressif, voici la vidéo que l’université de Portsmouth fournit. Ça vous rappelle quelqu’un ?

 

Publicité

À lire aussi

En partenariat avec le Réseau Trans-tech
Société

Des entrepreneurs innovent grâce à la recherche

Innover est devenu incontournable, mais les entrepreneurs ne savent pas 
toujours comment s’y prendre. Et si le Réseau Trans-tech venait en renfort ?
Martine Letarte 02-06-2018
Société

Autisme: un monde oublié?

Le Québec n’a pas encore pris tous les moyens pour relever le défi de l’autisme. En particulier chez les adultes, estime Jo-Ann Lauzon de la Fédération québécoise de l’autisme. Entrevue.
Dominique Forget 31-03-2015
En partenariat avec l'Université du Québec
Société

Qui sème le savoir récolte les dollars

Le réseau de l'Université du Québec a contribué largement à l'économie de la province.