Publicité
Société

Future food studio: Génie de la bouffe

29-06-2017

De prouesses techniques en expériences scientifiques, de l’art culinaire au design, Irwin Adam Eydelant titille les sens pour susciter la réflexion sur l’alimentation. Portrait d’un ingénieur haut en couleur.

Irwin Adam Eydelant a inventé des nuages comestibles, des pâtes alimentaires qui changent de couleur et de la soupe dansante. Mais, dans le restaurant de Toronto où nous nous retrouvons pour le petit-déjeuner, il jette son dévolu sur l’assiette la plus simple du menu : deux œufs accompagnés de tranches de tomate et d’avocat.

Avec son v-neck, sa barbe généreuse et sa petite casquette noire, l’homme de 33 ans aurait sa place derrière le comptoir d’un café de « troisième vague ». L’anneau qu’il porte à l’auriculaire droit, récompense de ses études en génie chimique et biomédical à l’Université McGill de Montréal, témoigne toutefois de sa préférence pour le laboratoire.

Ses créations culinaires déjantées, qui incluent également des ballons de sucre gonflés à l’hélium parfumé et des cocktails en gélules, lui ont valu le surnom de Willy Wonka dans les médias anglophones. La ressemblance avec le magnat de Charlie et la chocolaterie ne va cependant pas plus loin. Irwin Adam Eydelant ne souhaite pas que les gens dévorent plus de friandises, mais moins. Moins de boissons gazeuses aussi, de steaks géants, et même de jus de chou kale dont l’apport nutritif dépasse souvent les besoins du corps humain.

« Manger est devenu un automatisme, déplore l’ingénieur en sirotant un café americano. Pourtant, le déjeuner que tu t’apprêtes à avaler deviendra ta peau, tes cheveux, tes yeux. Il fournira toute l’énergie nécessaire à ton métabolisme. Ton corps sera transformé par ce repas; tu dois comprendre ce qui s’y trouve. »

Irwin Adam Eydelant, qui prône « la pleine conscience » de notre nourriture, sait très bien qu’il convaincra peu de gens en prêchant ainsi. Afin de susciter la réflexion, le chercheur a plutôt fondé Future Food Studio, une entreprise qui combine science, design et technologie pour créer des expériences culinaires repoussant les frontières des arts de la table.

Lire la suite dans le numéro de juillet-août 2017.

Publicité

À lire aussi

Société

Père Noël: faut-il mentir aux enfants?

Le père Noël, le pôle Nord, les jouets, le petit renne au nez rouge... Tout cela fait naître des étoiles dans les yeux des enfants. À quoi sert cette symbolique? Le point dans notre numéro Spécial temps des fêtes.
Marine Corniou 29-11-2013
En partenariat avec l'Université du Québec
Société

Qui sème le savoir récolte les dollars

Le réseau de l'Université du Québec a contribué largement à l'économie de la province.
Société

2017 dans l’œil de « l’hédonomètre »

Ce que nous publions sur les réseaux sociaux en dit beaucoup sur notre humeur collective en 2017, selon des mathématiciens de l'université du Vermont.
Maxime Bilodeau 14-12-2017