Publicité
Société

Les filles lisent-elles vraiment mieux que les garçons ?

24-01-2017

Les filles réussissent mieux en lecture que les garçons à l’école. Mais, une fois à l’âge adulte, la différence disparaît. Comment expliquer ce mystère ?

Des chercheuses de l’Université de Stavanger en Norvège ont réalisé une étude pour comprendre pourquoi l’écart de performance en lecture entre les filles et les garçons se volatilise une fois à l’âge adulte.

Elles ont regardé de près la construction des tests d’évaluation et y ont trouvé des éléments de réponse.

Dans les tests internationaux en lecture destinés aux élèves, PIRLS à 10 ans et PISA à 15 ans, les filles brillent davantage que les garçons. Ces évaluations contiennent majoritairement des textes continus. Or, des études précédentes ont montré que les filles et les femmes sont généralement meilleures pour lire ce genre d’écrits que les garçons et les hommes.

Ces derniers se démarquent plutôt dans la lecture de textes non continus, ce qu’on retrouve davantage dans l’étude PIAAC destinée aux adultes. Ce test propose aussi uniquement des écrits factuels, alors que ceux destinés aux écoliers comprennent aussi des textes de fiction. Or, les femmes ont de meilleurs résultats de lecture avec des œuvres de fiction.

De plus, alors que des études précédentes montrent que les filles et les femmes sont meilleures que leur pendant masculin en écriture, 65% des exercices de PISA demandent de composer une réponse écrite. Dans PIAAC, les adultes n’ont pas à écrire, mais seulement à sélectionner des portions des textes.

Motivé ou démotivé?
Enfin, il y a l’enjeu de la motivation. Les recherches montrent qu’il est plus difficile de motiver les garçons que les filles à lire des textes. Les études disent aussi que les filles ont plus tendance à faire ce qu’on attend d’elles que les garçons. Ces derniers se questionnent davantage à savoir si ce qu’on leur demande est vraiment important pour eux. On peut donc considérer comme probable qu’un adolescent refuse de donner son 100% dans un test de lecture qui n’affectera pas son acquisition de compétences.

Pour l’étude PIAAC, les représentants se rendent chez les participants pour leur faire passer le test qui donne droit à une récompense. Des éléments qui jouent un rôle positif dans la motivation.

Les garçons lisent-ils finalement vraiment moins bien que les filles ? Les chercheuses suggèrent de développer des tests plus justes pour évaluer les compétences de lecture chez les deux sexes avant de tirer des conclusions.

Publicité

À lire aussi

Société

Dis-moi comment tu marches, je te dirai qui tu es

La démarche d'une personne en dit long sur son niveau d'agressivité, selon une étude de l'université de Portsmouth, au Royaume-Uni.
Société

Il faut encourager la recherche libre

Rémi Quirion assume depuis septembre dernier le nouveau poste de «scientifique en chef du Québec». Sa recette pour dynamiser la recherche et l’innovation? Démarrer de grands projets, instaurer un dialogue entre les chercheurs, les entreprises et les organismes publics, faire rayonner les recherches québécoises dans le monde et faire briller la relève.
Québec Science 06-01-2012
Société

Anorexie, l’adolescence assiégée

Maladie incomprise, mystérieuse et clandestine, l'anorexie peut être soignée. Mais, selon le docteur Jean Wilkins, l'un des grands chercheurs cliniciens des troubles adolescents, son traitement nécessite du temps et de l'attention, Choses de plus en plus rares en médecine.
Hélène Matteau 25-10-2013