Publicité
Société

«Les Jeux olympiques sont une véritable téléréalité»

20-07-2012

Anthropologue et détentrice d’une maîtrise en éducation physique, Suzanne Laberge est professeure au département de kinésiologie de l’Université de Montréal. Elle a signé quantité d’articles sur les aspects sociaux et humains de la pratique sportive et a participé à de nombreux programmes de promotion du sport auprès de la population, et plus particulièrement auprès des jeunes en milieu scolaire.

Propos recueillis par Marie-Claude Bourdon.

Comment expliquez-vous l’immense popularité des Jeux olympiques dans le monde?

D’abord, les cinq anneaux représentant les cinq continents envoient un message d’universalité très puissant. En principe, les Jeux sont neutres, ne s’immiscent pas dans le politique et tout le monde peut y participer. Même des petits pays qui ne sont pas membres de l’ONU, comme la Palestine, peuvent y envoyer une délégation. Il y a aussi le caractère vertueux des Jeux. Ils ne sont pas teintés par la violence parfois associée au sport professionnel. L’esprit olympique est synonyme d’abnégation, de persévérance et de poursuite de l’excellence. Des vertus que Pierre de Coubertin voulait transmettre à la jeunesse de son époque. Le fondateur des Jeux modernes ne s’inspirait pas seulement de la Grèce antique, mais aussi des public schools du Royaume-Uni qu’il admirait et qui encourageaient le développement de ces valeurs par la pratique sportive.
Ensuite, il y a la valeur symbolique des athlètes. Nous nous trouvons face à des individus extraordinaires, impliqués dans une compétition spectaculaire dont nous ne connaissons pas l’issue. Les Jeux sont une véritable téléréalité. En marge de l’action principale, ils sont toujours riches en péripéties et en drames humains. On se souvient du décès, en pleine compétition, de la mère de Joannie Rochette, la championne canadienne de patinage artistique. Les Jeux olympiques revêtent un caractère extrêmement théâtral, accentué, depuis quelques décennies, par une intense médiatisation.
Finalement, soulignons le caractère universellement compréhensible de cette manifestation culturelle. Même si vous n’avez pas le son sur la télévision, vous pouvez comprendre ce qui se passe quand vous regardez une compétition olympique. Vous voyez qui franchit la ligne d’arrivée, qui obtient le meilleur pointage, et vous savez, grâce aux couleurs des uniformes, quelle nation chaque athlète représente.

Lire la suite dans notre numéro d’août-septembre 2012.

Illustration: Aaron McConomy/Collagene.com

Publicité

À lire aussi

Société

Prédire la tournure d’un match de tennis avec son oreille

Les cris poussés par les joueurs de tennis lors d'un match permettent de prédire l'issu de ce dernier, rapporte une étude britannique.
Maxime Bilodeau 13-07-2017
Culture

Le meilleur de la culture scientifique – Mars 2018

Voici ce qui a retenu l'attention de notre journaliste dans le monde culturel: une balado où l'on se demande si la vie vaut la peine d'être vécue, un documentaire sur le racisme, un livre pour explorer la beauté de l'Univers...
EN PARTENARIAT AVEC L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC
Société

L’intelligence artificielle pour rendre les logiciels plus rapides

Qui n'a jamais été exaspéré par un ordinateur s'éternisant à exécuter une commande? Bonne nouvelle : grâce à l'IA, des informaticiens réussissent à rendre les logiciels beaucoup plus rapides.