Publicité
Société

Vers un magazine plus durable

14-11-2019

Avec l’aide de son imprimeur, Québec Science cherche à mettre en oeuvre des pratiques plus durables, explique l’éditrice du magazine, Suzanne Lareau.

Chère lectrice, cher lecteur,

Comme vous, nous sommes préoccupés par l’urgence climatique et la nécessité de réduire notre empreinte carbone.

Au cours des derniers mois, des lecteurs nous ont invités à miser davantage sur les nouvelles technologies et nous les avons entendus : récemment, nous avons lancé une application afin d’offrir une expérience de lecture numérique agréable aux abonnés de Québec Science.

Cela étant dit, nous continuons aussi à offrir un magazine imprimé. Pourquoi ? Parce que nous estimons que tenir un magazine entre ses mains demeure un moment magique. Tout comme plonger dans un livre en version papier contribue à notre plaisir de lecture. Et c’est un plaisir qu’on peut partager avec son entourage, et ce, pendant longtemps. En effet, le contenu de notre magazine possède à plusieurs égards un caractère instructif et intemporel. D’ailleurs, bien des abonnés conservent soigneusement chaque exemplaire de Québec Science − certains depuis les tout débuts de la publication.

Il arrive que votre magazine vous arrive emballé dans un sac de plastique. Sachez que ce dernier est recyclable et que nous y avons recours seulement lorsque nous glissons les encarts de nos annonceurs et les avis de renouvellement de votre abonnement. Pouvons-nous changer cette procédure et réduire à la source notre usage du plastique ? Certainement ! Nous y travaillons avec notre imprimeur afin que les encarts puissent être, dans la mesure du possible, insérés sans être ensachés. Nous cherchons également des solutions à l’envoi des avis de renouvellement sans recourir au sac de plastique. Parce que nous tenons à vous garder parmi nous, il est possible que vous en receviez jusqu’à trois. Mais saviez-vous que, avant de vous poster ces rappels, nous vous envoyons toujours un premier avis par courriel ? Si vous renouvelez votre abonnement à ce moment-là, nous contribuerons ensemble à diminuer la quantité de papier et de plastique utilisée.

Nous espérons mettre en place des solutions durables dans la prochaine année afin que votre plaisir de lecture ne soit pas contaminé par du plastique.

Suzanne Lareau, éditrice

 

P.-S. : Aucun flamant rose en plastique n’a été acheté pour illustrer notre couverture.

Publicité

À lire aussi

EN PARTENARIAT AVEC L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC
Société

Vaincre les biais de l’intelligence artificielle

Des biais discriminatoires à la collecte d’informations personnelles, l’intelligence artificielle est loin d’être neutre. Comment veiller à ce que les robots respectent nos droits fondamentaux ?
Société

Une science folle de ses enfants

La recherche sur le développement des enfants occupe une place de premier plan au Québec. Et cela donne des résultats.
Camil Bouchard 29-07-2010
Culture

Le meilleur de la culture scientifique – septembre 2019

Voici ce qui a retenu l’attention de notre journaliste dans le monde culturel: émission télé sur le mystère entourant Nikola Tesla, exposition sur les Jeux olympiques, balado sur la mission Apollo 11 ainsi que des suggestions de livres.