Publicité
Encyclo

Les vraies proportions du Mégalodon

04-09-2020

Illustration d’un Odontus megalodon de 16 m à l’échelle avec un humain de 1,65 m. Illustration: Oliver E. Demuth

Tu l’as déjà vu dans des films, tu as peut-être vu des photos de ses dents fossilisées… Le Mégalodon, requin géant préhistorique, avait une taille des plus imposantes: entre 16 et 20 mètres de long (trois ou quatre voitures moyennes), pour une masse de 40 à 60 tonnes ! À côté de lui, le « grand » requin blanc aurait eu l’air d’un lutin avec ses 4 à 6 mètres et sa masse de 1 à 3 tonnes.

C’était un prédateur tellement colossal, que les baleines de la planète n’ont pu évoluer vers leurs grandes tailles actuelles que lorsqu’il s’est éteint, il y a environ 3,6 millions d’années.

Mais comme tous les requins, son squelette était entièrement constitué de cartilage (le « croquant » qui constitue ton nez et tes oreilles), et le cartilage ne se fossilise presque jamais. Résultat: on ne connaît du Mégalodon que ses dents, seules parties de son corps assez dures pour être fossilisées.

Toutes les représentations de l’animal ne sont donc basées que sur ses dents, et surtout sur leurs dimensions. Comme elles ressemblent à une version agrandie de celles du grand requin blanc (Carcharodon carcharias, famille des Lamnidés), on l’a souvent représenté comme un grand requin blanc surdimensionné. On l’a même classé un certain temps dans le même genre que le grand blanc: Carcharodon megalodon. On le classe maintenant parmi les Odontidés, une famille complètement disparue aujourd’hui, mais on ne s’entend pas encore sur le genre – CarcharoclesOtodontus ?

Pas facile à partir de simples dents ! Et tout aussi difficile pour les paléontologues d’estimer son allure exacte. Même si les requins ont à peu près tous une silhouette typique reconnaissable, les proportions varient quand même beaucoup d’espèces en espèces. Une étude britannique présente la silhouette du Mégalodon la plus probable selon des calculs menés à partir des proportions de plusieurs espèces de requins. Par rapport au grand requin blanc (la référence jusqu’à maintenant), le Mégalodon avait une tête relativement plus courte avec un nez moins pointu, il était plus trapu, et ses nageoires pectorales étaient plus longues (voir l’illustration qui accompagne cet article). En guise de comparaison, sa nageoire dorsale avait à peu près ta taille (1 m 65 pour un individu de 16 mètres de long).

Cette nouvelle représentation de cette bête préhistorique la rend-elle plus terrifiante ou plus sympathique ? À toi de choisir !

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Cracheurs de feu

Les volcans en éruption crachent souvent un liquide orangé extrêmement chaud qui peut atteindre 1200 °C : la lave. Avant d’être expulsée à la surface, cette roche en fusion parcourt un long chemin.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

Petit et fier de l’être

L'homme de Florès ne descendrait pas de l'Homo erectus, comme on le croyait, mais aurait des origines encore plus lointaines.
Québec Science 15-05-2017
Encyclo

Des machines qui meurent jeunes

Ton appareil électronique ne fonctionne plus très bien, après seulement trois ans. Et si les fabricants faisaient exprès pour que tu en rachètes un nouveau ?
Québec Science 05-01-2018