Publicité
Professions

Paléontologue

17-05-2014

Une défense de mammouth par ci, un crâne de T-Rex par là… Les paléontologues nous font voyager dans le temps en déterrant des ossements.

Sur le terrain ou en laboratoire, ils étudient les fossiles d’animaux et de végétaux qui nous ont précédés de plusieurs millions d’années !

Grâce à eux, on peut imaginer à quoi ressemblait notre planète lorsque la vie y est apparue, puis comment les espèces vivantes y ont évolué.

Leurs recherches nous permettent de découvrir comment les nageoires de nos plus lointains ancêtres sont devenues des jambes. Ou pourquoi les oiseaux ont des ailes…

Études

Sur les bancs d’école…
François a fait son DEC au cégep en science de la nature, puis un baccalauréat en géologie à l’Université de Montréal. Il est ensuite parti faire une maîtrise à l’Université du Rhode Island, puis un doctorat au Maryland.
Mais d’autres chemins sont possibles.

Au Cégep :
DEC en sciences de la nature (sciences pures et appliquées ou sciences de la santé et de la vie)
OU
DEC dans la famille des techniques physiques ou biologiques
OU
DEC technique et certains cours préalables.

À l’Université :
Baccalauréat en géologie ou en biologie (3 ans).
Maîtrise en paléontologie (2 ans).

S’il veut enseigner à l’Université, le paléontologue doit ensuite obtenir un doctorat dans des disciplines connexes.

Et après ?
Un paléontologue peut travailler à son compte, pour un musée, pour le gouvernement, pour l’industrie minière ou l’industrie pétrolière, pour une municipalité, enseigner à l’Université…

Publicité

À lire aussi

Professions

Aromaticien

Orange, pêche, barbecue, fromage bleu, biscuits à la crème… l'aromaticien peut concevoir n'importe quel arôme !
Québec Science 09-09-2011
Professions

Ingénieure du bois

Près de la moitié du territoire québécois est recouvert de forêts ! 761 100 km² de bois offrant de multiples débouchés aux spécialistes de ce domaine : les ingénieurs du bois.
Québec Science 01-02-2015
Professions

Anthropologue judiciaire

Un cadavre est découvert. Lorsque la décomposition est tellement avancée que les autopsies conventionnelles ne mènent nulle part, c'est à l'anthropologue judiciaire que les policiers font appel.
Québec Science 09-09-2011