Publicité
Encyclo

Tragique allergie

11-05-2014

Tu arrives chez quelqu’un qui possède un chat. Après seulement quelques minutes, les signaux familiers se déclenchent. Éternuements, larmoiements, difficultés respiratoires… Voilà des signaux d’alarme que ton corps te lance lorsqu’il se sent menacé. Pour le défendre des agressions, il dispose d’une armée fort efficace : le système immunitaire. Dans chaque goutte de ton sang, des milliers de soldats mènent une lutte acharnée aux indésirables (virus, bactéries et cie).

Parfois, cette armée perd les pédales : elle voit des ennemis là où il n’y en a pas. Ton corps fabrique alors de nouveaux soldats prêts à te défendre contre les vilains poils de chat.

Mais c’est un peu comme s’ils donnaient des coups dans le vide… Et c’est toi qui les encaisses en supportant tant bien que mal la désagréable réaction allergique. Mauvaise nouvelle : il n’y a pas grand-chose à faire pour arrêter cette inutile bataille. À part t’éloigner du chat qui te fait tant souffrir.

Dans certains cas, les réactions allergiques sont excessives et peuvent être mortelles. Les gens allergiques aux arachides, au sarrasin, aux noix en savent quelque chose et ils se tiennent loin de ces allergènes.

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Pollution chimique

L’analyse d’une goutte de ton sang révélerait probablement une centaine de substances chimiques ! Heureusement, elles ne sont pas toutes dangereuses. C'est des contaminants organiques qu'il faut se méfier !
Québec Science 03-07-2015
Encyclo

L’encre dans la peau

Véritable phénomène de mode, l'art du tatouage conquiert de plus en plus de personnes. Pourtant, nombreux sont ceux qui ignorent pourquoi le tatouage est permanent.
Québec Science 06-03-2015
Encyclo

Un goût qui se sent

Si tu peux apprécier le goût simple mais efficace de la poutine, c’est en bonne partie à cause de ta langue. Cette dernière est couverte de milliers de minuscules « boutons » appelés papilles gustatives. Ce sont des capteurs chimiques, c’est-à-dire des cellules spécialisées pour envoyer un signal nerveux au cerveau lorsqu’elles sont en présence d’une molécule particulière.
Québec Science 09-05-2014