Publicité
Espace

La NASA va lancer Dragonfly pour explorer Titan

28-06-2019

Illustration de Dragonfly approchant Titan. Image: NASA/JHU-APL

La NASA a tranché sur sa prochaine grande destination: ce sera Titan, une lune de Saturne. La sonde Dragonfly (libellule) devrait partir en 2026 et arriver vers Titan en 2034. Son but: trouver des traces de vie ancienne, car Titan est l’un des rares endroits du Système solaire où la vie a pu exister.

Ce « drone » sera doté de 8 rotors et pourra se poser sur les dunes de Titan, avant d’effectuer plusieurs « sauts » de 8 kilomètres. Il atteindra finalement le cratère de Selk, où des traces suggèrent une présence ancienne d’eau liquide et de composés organiques. La mission durera au total moins deux ans et huit mois.

« Le drone tirera avantage de la dense atmosphère de Titan  – quatre fois plus dense que celle de la Terre  – pour devenir la première sonde à transporter son matériel scientifique sur plusieurs sites et accéder aux matériaux de surface de façon répétée », explique la NASA dans son communiqué. Outre d’éventuelles preuves de vie passée, ses instruments étudieront les molécules « prébiotiques », à partir desquelles la vie aurait pu émerger, et sonderont l’atmosphère, les propriétés de surface et les océans souterrains de la lune.

Ces trois « mosaïques » de Titan sont composées de données dans les domaines visibles et infrarouges. Source: ASA/JPL/University of Arizona

L’atmosphère de Titan contient du méthane et des composés organiques, dont l’origine est inconnue. Si la lune n’est plus habitable aujourd’hui, avec sa température de surface de -180°C, certains scientifiques pensent que les impacts météoritiques, par le passé, ont pu apporter de la chaleur et maintenir des poches d’eau liquide pendant quelques milliers d’années.

La sonde Cassini, qui a plongé vers Saturne en 2017, avait pu recueillir de précieuses informations sur Titan. Son module Huygens avait même « atterri » sur cette lune, la plus grosse lune de Saturne, en 2005, confirmant la présence d’océans et de lacs de méthane et d’éthane liquide.

Selon la NASA, Titan est analogue à ce qu’a pu être la Terre au tout début de son évolution, et pourrait nous fournir des informations précieuses sur la façon dont la vie a débuté sur notre planète.

Titan est plus grosse que Mercure et il s’agit de la deuxième plus grosse lune du Système solaire – elle a le gabarit d’une petite planète, autrement dit. Elle est située environ 10 fois plus loin du Soleil que l’est la Terre.

Publicité

À lire aussi

Espace

La construction du télescope TMT débute dans un climat tendu

Hawaii vient de donner le feu vert à la construction du Thirty Meter Telescope (TMT), un télescope géant, auquel les populations locales s'opposent.
Marine Corniou 26-06-2019
Espace

Le père du système planétaire Trappist-1 raconte sa découverte

Dès que la NASA aura mis en service le télescope James Webb, elle le pointera vers le système découvert par un scientifique belge: Michaël Gillon, chasseur d'exoplanètes.
Sylvain Lumbroso 25-10-2018
Espace

Google Lunar XPrize: Nargués par la Lune

Le Google Lunar XPrize, un concours où des équipes financées par le privé tentaient de se rendre sur la Lune, prend fin sans gagnant.
Alexis Riopel 15-02-2018