Publicité
Santé

Don d’organes: le modèle espagnol

23-11-2012

En Espagne, on croit avoir trouvé le remède au manque d’organes. Ce modèle est-il «transplantable» chez nous?

Espagne dons d'organes
Le téléphone ne dérougit pas dans les locaux de l’Organisa­tion nationale de transplantation (ONT), à Madrid. À l’écran des ordinateurs défilent les noms de milliers de malades qui, de l’Andalousie à la Catalogne, en passant par le Pays basque et les Baléares, attendent l’appel salvateur. L’appel que Javier Garcia Luque a reçu, il y a quatre ans.

Le volubile gaillard souffrait d’une maladie auto-immune rarissime incurable et mortelle. À 38 ans, son foie a cessé de fonctionner. Il a dû quitter son boulot de camionneur. Il a perdu 20 kg; sa peau est devenue orange; son estomac s’est mis à gonfler. Puis, il a commencé à vomir du sang et devait se rendre fréquemment à l’hôpital pour nettoyer son organisme des toxines qui l’empoisonnaient. Les médecins ont été très clairs: seule l’implantation d’un nouveau foie pourrait lui permettre de continuer à vivre.

Et puis, il y a eu ce jour où le téléphone a sonné. Après une dizaine d’heures passées sur la table d’opération, il s’est réveillé avec le foie d’un autre, rempli d’espoir et de reconnaissance. «J’ai demandé un miroir et j’ai tout de suite vu que mon teint était redevenu rosâtre. Je savais que l’opération avait réussi», raconte-t-il dans son petit appartement de Guadarrama, au nord-ouest de la capitale espagnole. Bien sûr, il lui a fallu du temps avant de retrouver la forme mais, aujourd’hui, il a repris une vie presque normale, si ce n’est des 16 pilules qu’il avale quotidiennement, et le strict régime alimentaire auquel il est astreint.

Javier a de la chance: il vit dans le pays où le système de don d’organes fonctionne le mieux. Avec son taux record de 34 donneurs par million d’habitants, la contrée de Dalí et de Nadal est citée en exemple et a été maintes fois imitée. L’Organisation mondiale de la santé l’a érigé en modèle.

Lire la suite dns notre numéro de décembre 2012

Voir également l’article Organes recherchés

Photo : Pascale Millot

Publicité

À lire aussi

Santé

Quand meurt-on?

Un mort dont le cœur bat ? Oui, cela existe. Au grand désespoir de plusieurs familles.
Joël Leblanc 29-03-2018
Santé

Survivre à sa naissance

La médecine permet désormais aux prématurés de 24 semaines de survivre, mais les risques de séquelles graves demeurent. Notre journaliste a passé une nuit à l’unité des soins intensifs néonataux du Centre hospitalier de l’Université Laval où il a découvert un monde rempli d’incertitude, mais aussi d’espoir.
Jean-Pierre Rogel 27-10-2016
Santé

Pakistan: des cas de typhoïde résistante aux antibiotiques inquiètent les autorités sanitaires

Les experts de la santé sonnent l'alerte. Si rien n'est fait, la typhoïde risque de devenir intraitable avec les antibiotiques.
Annie Labrecque 19-04-2018