Publicité
Encyclo

Les degrés de brûlures

23-11-2018
Brûlure

Photo : photography33@depositphotos.com

Rond de poêle, soleil ou produits chimiques, une vilaine brûlure peut être causée par bien des choses. Comment ton corps réagit-il dans ces circonstances? Tout dépend de la gravité de la brûlure!

Si tu restes trop longtemps au soleil sans protection adéquate, ta peau rougit. C’est parce que les cellules de ton épiderme, la première couche de ta peau, sont endommagées. Ces cellules forment une barrière protectrice face à l’environnement extérieur. Elles envoient un signal qui provoque la dilatation des vaisseaux sanguins afin d’accélérer le processus de défense et de guérison, d’où la couleur rouge des coups de soleil. Cette brûlure au premier degré peut s’avérer très douloureuse. Il faut passer la zone touchée à l’eau froide, sécher doucement… puis attendre. Surtout, n’écoute pas les conseils qui proposent d’appliquer du beurre sur la plaie! Cela empêcherait ta peau de respirer et nuirait à la guérison.

Lorsqu’une brûlure plus profonde atteint la partie de la peau nommée «derme», il s’agit d’une brûlure au second degré. Il arrive que les terminaisons nerveuses soient alors endommagées, inhibant une partie de la douleur. On reconnait une brûlure de second degré à la formation de cloques semblables à celles qui apparaissent sur tes pieds lorsque ceux-ci frottent trop contre tes souliers. Les vaisseaux sanguins, encore intacts, mais très dilatés, laissent passer la lymphe qui remplit la cloque de liquide. Mieux vaut ne pas percer cette dernière puisqu’elle protège le derme mis à nu. En absence d’épiderme pour le protéger, cela ne ferait qu’augmenter la douleur et exposer ton corps à des risques d’infection.

Les deux premiers degrés de brûlures disparaissent normalement en moins de quelques semaines sans laisser de cicatrices. Il en va autrement pour une brûlure de troisième degré où la peau, les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses sont détruits. Malgré une absence de douleur dans les zones les plus touchées, une prise en charge médicale rapide est nécessaire. Sans barrière de protection, l’environnement extérieur représente une menace pour le corps.

La meilleure solution reste la prévention… alors, ne joue pas avec le feu!

Publicité

À lire aussi

Encyclo

Le début de tout

L’Univers n’a pas toujours eu l’air qu’il a aujourd’hui. Il y a environ 15 milliards d’années, il était plus petit qu’une tête d’épingle ! Difficile à croire... mais pourtant vrai ! Puis, sans qu’on sache trop pourquoi, il s’est mis à enfler à une vitesse d’enfer. Un peu comme s’il explosait tout d’un coup. C’est ce qu’on appelle le big-bang.
Québec Science 08-05-2014
Encyclo

Introns : d’inutiles à utiles

Les introns, cette partie du génome considérée inutile, jouent un rôle dans notre survie lorsque les nutriments se font rares.
Québec Science 09-01-2020
Encyclo

Un coin de paradis

Même dans les déserts les plus arides, l’eau n’est pas totalement absente. Dans certaines régions, il y en a même assez pour qu’une végétation abondante puisse subsister. Au beau milieu du désert, ces régions que l’on nomme « oasis » ressemblent à de petits coins de paradis au beau milieu de l’enfer.
Québec Science 09-05-2014