Publicité
Sciences

La forme des oeufs des oiseaux enfin expliquée

13-07-2017

Des scientifiques ont trouvé une corrélation entre la forme des oeufs et la façon qu’ont les oiseaux de voler.

50 000: C’est le nombre d’œufs, appartenant à quelque 1 400 espèces d’oiseaux, que des chercheurs de l’université de Princeton, aux États-Unis ont passés en revue.

Leur but : comprendre pourquoi les œufs arborent une telle diversité de formes et de tailles, certains étant parfaitement ronds et symétriques, d’autres très allongés ou coniques. Pour cela, l’équipe a colligé, dans un modèle mathématique, de multiples données sur chaque espèce d’oiseau, comme la localisation du nid ou l’importance de la couvée. Curieusement, c’est la forme des ailes, et donc la façon de voler, qui semble le mieux corrélée à la forme des œufs, avance l’équipe dans Science.

Les volatiles les plus aérodynamiques, comme les guillemots, des oiseaux de mer, ont un abdomen plus compact qui laisse moins de place aux organes internes, et qui « façonne » donc des œufs oblongs. Ceux qui sont moins performants en vol ou qui couvrent un territoire restreint, comme les hiboux, pondent des œufs plus sphériques.

Photo principale: Oeufs de guillemot de Troïl, Didier Descouens, Museum de Toulouse
Photo secondaire: Oeufs de merle d’Amérique, Auteur Laslovarga

Publicité

À lire aussi

Sciences

Île Verte: le dernier pont

La route blanche reliant, l’hiver, le continent à l’Île Verte, l’une des îles habitées du Saint-Laurent, risque de n’être, hélas, qu’un souvenir.
En partenariat avec les Fonds de recherche du Québec
Sciences

Jérôme Dupras, le scientifique fringant

Jérôme Dupras manie les données scientifiques sur l’économie écologique comme il joue de la guitare basse en tant que membre des Cowboys fringants : avec fougue, originalité et rigueur.
Maxime Bilodeau 16-05-2019
Sciences

QI contre IA

Conduire des voitures, arbitrer des parties de baseball, composer de la musique, faire la guerre... avec une intelligence artificielle de plus en plus puissante, machines et robots peuvent maintenant réaliser bien des choses. Saurons-nous cohabiter avec eux?
Joël Leblanc 15-02-2016