Publicité
Sciences

Momie Ötzi: du bacon comme dernier repas

20-01-2017

La médecine légale peut faire parler les cadavres même si leur mort remonte à plus de 5000 ans.

C’est ainsi qu’une équipe allemande, dirigée par Albert Zink, a réussi à déterminer la nature du dernier repas d’Ötzi, un homme momifié découvert dans les Alpes à 3200 mètres d’altitude en 1991.

En disséquant le contenu relativement préservé de son estomac, les chercheurs ont découvert que « l’homme des glaces » avait probablement avalé de la viande séchée de chèvre, très grasse, une sorte de « bacon », rapporte le site Phys.org.

Grâce aux analyses précédentes des chercheurs, on sait qu’Ötzi est mort à l’âge de 45 ans environ, qu’il mesurait 1,60 m (5 pied 3″) et pesait 50 kilos (110 livres).

Il est mort assassiné il y a 5300 ans. Une étude de 2007 par tomographie informatisée avait révélé qu’une pointe de flèche en silex l’avait touché au dos, lui sectionnant l’artère sous-clavière.

Son corps, bien conservé dans la glace, ne cesse de donner des indices aux chercheurs sur le mode de vie des Européens de l’Âge du cuivre. En 2015, des analyses faites par imagerie multispectrale ont ainsi permis de comptabiliser avec précisions le nombre de tatouages (principalement des lignes parallèles) de l’homme: 61 répartis sur 19 régions du corps.

Début 2016, une étude publiée dans Science révélait qu’Ötzi était porteur de la bactérie Helicobacter pylori, qui cause des ulcères gastriques.

Photo: Thilo Parg / Wikimedia Commons

Publicité

À lire aussi

Sciences

Jeux et énigmes – solutions

Voici les réponses des jeux et énigmes du magazine.
Québec Science 06-07-2020
En partenariat avec le ministère de l'Économie et de l'Innovation du Québec
Sciences

Carole Lévesque : une chercheuse alliée des Autochtones

Depuis 45 ans, l'anthropologue Carole Lévesque a tissé des liens précieux avec les peuples autochtones.
Martine Letarte 23-01-2019
Sciences,Société

L’énigmatique suaire de Turin

L'authenticité du linceul qui aurait enveloppé Jésus soulève des débats passionnés.
Etienne Masse 20-08-2018