Publicité
Société

Le chocolat, un plaisir apprécié depuis plus de 5 000 ans

30-10-2018

Photo: Pixabay

Le chocolat fait partie des friandises préférées des enfants et des plus grands. Ce plaisir ne date pas d’hier: le cacaoyer aurait été « domestiqué » il y a 5 450 ans, selon une nouvelle découverte.

Dans une étude publiée dans Nature Ecology & Evolution, une équipe de chercheurs internationale (États-Unis, Canada, France et Équateur) révèle que l’on cultive la plante Theobroma cacao, qui donne le cacao, depuis bien plus longtemps qu’on ne le pensait.

Selon eux, les premières utilisations du cacao auraient commencé en Équateur par un peuple d’Amazonie il y a de cela 5 300 à 5 450 ans (comparativement à 3 950 ans par les Mayas en Amérique centrale). C’est ce qu’ils ont découvert en examinant des poteries datant de cette époque qui provenaient du site archéologique Santa Ana-La Florida, un ancien village situé en Équateur mis au jour en 2002. Les bols de pierre, mortiers et pilons utilisés pour la cuisine, faits de matériaux poreux, absorbaient et retenaient des composés chimiques lorsqu’ils étaient chauffés. C’est ainsi que les chercheurs y ont trouvé des traces de théobromine (un composé amer du cacao). Ils ont également détecté la présence de résidus d’amidon du cacaoyer et la signature d’ADN ancien du cacao, confirmant que celui-ci était consommé comme aliment et boisson.

« Les vases provenaient de tombeaux ou de lieux domestiques. Ils montraient clairement que le cacao était utilisé à la fois comme offrande funéraire et pour la consommation quotidienne », indique dans un communiqué de presse Claire Lanaud, qui figure parmi les auteurs de l’étude.

Cette étude suggère que la consommation du cacao s’est ensuite répandue vers le Nord jusqu’au Mexique pendant la période précolombienne. Le chocolat a donc traversé toutes ces époques pour se rendre à notre fin palais de l’ère moderne.

Site archéologique de Santa Ana-La Florida près de Palanda, Équateur.
Photo: C. Lanaud, CIRAD

Publicité

À lire aussi

Société

Qui a peur des baby-boomers ?

L’arrivée massive à la retraite des baby-boomers inquiète les États déjà endettés. Quelles en seront les répercussions sur l’économie ?
EN PARTENARIAT AVEC LE CENTRE DE RECHERCHES POUR LE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL
Société

AFRIpads: la serviette anti-décrochage

En Afrique, des filles s'absentent de l'école ou abandonnent les études en raison des menstruations. Des serviettes hygiéniques réutilisables sont tout ce qu'il leur faut.
Martine Letarte 16-02-2017
Société

Quelle diversité chez les nouveaux professeurs d’université?

Québec Science a analysé les statistiques d’embauches récentes de professeurs pour évaluer la représentation des minorités visibles et des Autochtones.