Publicité
Société

La maîtrise du O

23-05-2017

La façon dont vous prononcez la lettre O est un véritable sujet d’étude à l’Université du Québec à Chicoutimi. Un étudiant à la maîtrise, Xavier St-Gelais, a enregistré la voix de participants de Québec, de Saguenay et de Lyon, en France. Il scrute présentement les ondes sonores à la recherche d’une signature régionale pour / [c]  /, qu’on entend dans « botte ».

Le spectrogramme d’un son (un diagramme permettant de visualiser fréquence et intensité) donne une idée du positionnement de la bouche de la personne qui l’émet. Si le locuteur effectue un mouvement de la langue vers l’avant en prononçant la voyelle / [c]  /, on obtient un [œ], la voyelle entendue dans « seul ». « Ce phénomène est mentionné depuis le XVIe siècle en français : on reprochait aux gens du peuple de prononcer “quemencer” au lieu de “commencer”, explique l’étudiant. Il existe encore aujourd’hui et est assez bien décrit en France. » Xavier St-Gelais le trouvera-t-il dans l’accent de Québec et de Saguenay ? On peut certainement « quemencer » à spéculer.

Publicité

À lire aussi

Culture

Livraison maraîchère – Chronique culture avril-mai

Jean-Martin Fortier parle de sa nouvelle série documentaire Les fermiers.
En partenariat avec l'Université du Québec
Société

Ils ont façonné le Québec culturel

Loin d’être exhaustive, voici une liste de diplômés, de professeurs et de chercheurs de l’Université du Québec qui ont laissé leur empreinte sur la culture d’ici.
Société

La muscu, pas si cool!

Pour avoir un ventre plat et de gros bras, les adolescents sont prêts à suer sang et eau dans des gymnases, et à ingérer quantité de suppléments. Une mode qui pourrait bien avoir de sérieux impacts sur leur santé.